Auteurs : Clotilde DEFFIGIER et Hélène PAULIAT, Université de Limoges

Résumé : Le cours de Droit administratif 2 traite de l’action et du contrôle de l’administration.

L’action de l’administration se caractérise effectivement par des moyens juridiques spécifiques mis à sa disposition. Il en existe deux : l’acte administratif unilatéral (Leçon 1), qui devrait d’ailleurs être appelé la décision administrative unilatérale, tant l’élément déterminant est ce que l’acte impose aux administrés, en lien avec l’exercice de la puissance publique. Il est intéressant de constater que la notion de décision administrative s’étend, le juge acceptant de contrôler des actes qui n’entraient pas dans le champ de son analyse précédemment. Le régime juridique de la décision n’est plus totalement jurisprudentiel puisque le Code des relations entre le public et l’administration définit désormais largement les règles applicables. L’autre moyen d’action de l’administration est le contrat administratif (Leçon 2), qui répond à des critères d’identification précis, et surtout qui obéit à un régime juridique très spécifique ; l’administration doit toujours faire prévaloir l’intérêt général ; le principe de l’immutabilité des conventions ne s’applique donc pas. L’administration va pouvoir modifier unilatéralement le contrat par exemple, pour l’adapter aux nouvelles exigences de l’action publique.